Comment mettre en place une démarche d’innovation

Dans cet article, vous verrez pourquoi il est crucial aujourd’hui de mettre en place une démarche d’innovation dans votre entreprise.

Et vous découvrirez comment y arriver à travers quatre objectifs :

    1. Définir l’enjeu de la démarche d’innovation
    2. Engager les acteurs concernés
    3. Prouver le potentiel de la démarche d’innovation
    4. Mettre en oeuvre la démarche d’innovation

La démarche d’innovation présentée dans cet article est le résultat des expériences de l’Association pour le Management de l’Innovation dans l’accompagnement de ses membres.

Elle repose également sur la méthode Innover avec succès © développée en partenariat avec COmind, cabinet de conseil en management de l’innovation.

Pourquoi une démarche d’innovation ?

Un environnement en mutation permanente

Dans un contexte économique, social, politique, technologique qui évolue constamment, les entreprises doivent s’adapter et de se renouveler en permanence.

Il n’y a plus une entreprise qui peut considérer son marché comme protégé. Tout modèle économique actuel peut un moment ou un autre être remis en cause. Mais cette période de transformation profonde de nos sociétés ouvrent aussi des opportunités nouvelles, qui demandent à être explorées.

Que ce soit le numérique, le développement durable, le retour des frontières aujourd’hui, l’intelligence artificielle, la gestion des ressources, l’instauration probable de taxes douanières demain, ces grands enjeux sociétaux impactent toutes les entreprises.

L’innovation, une réponse adaptée, mais risquée

La question alors est de savoir ce qu’il faut faire ?

Si innover est l’une des réponses qui vient spontanément à l’esprit, il faut prendre conscience néanmoins qu’un nombre significatif de projets innovants échouent. Près de 80% des innovations sont des échecs aujourd’hui, c’est le taux notamment constaté dans l’industrie selon CNRS Le Journal.

Si ce taux est particulièrement élevé, les raisons de ces échecs sont néanmoins connues. CB Insight, un cabinet d’étude américain, publie ainsi chaque année une enquête sur l’abandon des startups. La dernière a porté sur 323 cas et 20 principales causes d’échec ont été identifiées.

La nécessité d’adopter une démarche d’innovation permanente

Ces causes d’échec peuvent être regroupées autour de trois raisons majeures d’échouer :

  • la solution envisagée ne répond pas à un réel besoin ou est inadaptée,
  • le financement est insuffisant ou le modèle économique ne convient pas,
  • l’équipe n’est pas la bonne ou la conduite du projet s’est mal passée.

Connaissant les raisons de ces échecs, l’entreprise peut s’organiser en conséquence et les surmonter. Elle peut adopter une méthode qui permet de prévoir à l’avance les objectifs à atteindre et les conditions à satisfaire pour que ses projets innovants aboutissent à des succès.

Mais avant, elle doit s’assurer que ces projets amèneront réellement l’entreprise à s’adapter et à se renouveler. Pour y arriver, elle doit d’abord mettre en place une démarche d’innovation permanente, qui lui permette d’émettre des idées et de lancer des projets adaptés à ses enjeux.

Le succès d’un projet innovant en particulier, comme la démarche d’innovation dans son ensemble supposent d’atteindre des objectifs et de satisfaire des conditions. Ce sont ces conditions qui sont abordées une par une dans cet article à travers quatre objectifs à atteindre.

1. Définir l’enjeu de la démarche d’innovation

Le premier objectif est de clarifier l’enjeu qui amène l’entreprise à mettre en place une démarche d’innovation.

Il y a-t-il des problématiques en particulier qui vous entraînent à devoir redéfinir votre activité ? Quels sont les buts recherchés à travers votre démarche d’innovation ? En quoi, la démarche d’innovation est stratégique pour votre entreprise ?

Il convient d’identifier les problématiques qui ont le plus d’impact sur le devenir de votre entreprise, de construire votre vision stratégique à moyen, long terme et d’initier suffisamment tôt la démarche d’innovation pour vous permettre d’évoluer en temps voulu.

Des problématiques à identifier

Dans un monde en transformation, quels sont les facteurs économiques, technologiques, sociales et politiques qui peuvent impacter votre activité ou au contraire constituer une opportunité pour se développer.

Un nouvel acteur peut venir concurrencer votre entreprise (ex. : Amazon dans la grande distribution). Une technologie disruptive peut redéfinir vos métiers (ex. : l’intelligence artificielle dans les métiers de la finance). Des facteurs sociaux peuvent perturber votre fonctionnement (ex. : l’augmentation des plaintes dans le secteur de la santé). Une décision politique peut remettre en cause votre activité (ex. : la législation sur le diesel et ses conséquences sur la filière).

Parmi l’ensemble des problématiques auxquelles votre entreprise est confrontée, il convient de se concentrer sur celles qui impactent de manière cruciale son activité. Il faut identifier en priorité celles qui changent en profondeur les attentes de vos bénéficiaires, qui remettent en cause votre modèle économique ou qui vous ouvrent de nouvelles perspectives de développement.

Une vision stratégique à construire

Toute problématique peut se révéler être une opportunité. Elle peut être l’occasion de répondre différemment à vos bénéficiaires finaux, que sont vos usagers ou vos utilisateurs. Tout dépend du positionnement que votre entreprise adopte et de la vision stratégique quelle a.

Pour cela, vous devez définir quelles sont vos ambitions à moyen et long terme, l’horizon à retenir est généralement de cinq à dix ans selon les secteurs, et construire la vision correspondante. Vous devez également déterminer les principales étapes qui vont vous permettre d’y arriver.

Votre démarche d’innovation devra alors s’inscrire dans le cadre de cette vision stratégique. Elle devra se mettre au service de ses ambitions et venir alimenter ses axes stratégiques en idées, solutions, offres nouvelles.

Une démarche stratégique à initier le plus tôt possible

Une démarche d’innovation a un caractère éminemment stratégique pour l’entreprise.

Et ceci, pour trois raisons :

  • elle oriente durablement l’entreprise dans une direction,
  • elle mobilise des ressources clés pour y aboutir,
  • si l’entreprise n’agit pas assez rapidement, elle peut se retrouver dans l’incapacité à s’adapter et se renouveler, au moment où cela devient critique pour elle.

Plus votre démarche d’innovation est initiée tôt, plus votre entreprise saura évoluer rapidement en cas de difficulté. Mais cela suppose avant, de savoir précisément vers quoi elle veut aller, sa vision stratégique, et pour quelles raisons elle y alloue des moyens, les problématiques cruciales à traiter.

Une fois que vous avez clarifié l’enjeu de la démarche d’innovation et que vous avez décidé de l’initier, il faut que vous définissiez quels sont les acteurs qui vont y prendre part.

2. Engager les acteurs concernés

Le second objectif est de définir quels sont les acteurs à impliquer et à engager dans la démarche d’innovation.

Qui est concerné par votre démarche d’innovation et qui doit s’en occuper ? Quelles sont les compétences à réunir pour garantir son succès ? Quelles sont les parties prenantes indispensables à associer ?

Il convient de rappeler aux dirigeants et aux chefs de projets leur rôle clé dans la démarche d’innovation, de constituer une équipe prête à la coordonner et l’animer et d’associer l’ensemble des parties prenantes indispensables à la démarche.

Le rôle clé des dirigeants et des chefs de projet

Les premiers à devoir se mobiliser sont les dirigeants. Ce sont eux qui vont initier la démarche et qui devront lui apporter un soutien sans faille, notamment en cas de difficulté.

C’est également eux qui devront valider les projets innovants, leur allouer des ressources adéquates et faire des arbitrages entre projets.

Se trouvent ensuite au cœur de la démarche, les chefs de projet. Ils ont un rôle décisif à jouer. C’est uniquement si leurs projets aboutissent à des succès, que l’entreprise peut se réorganiser et faire évoluer son offre. Ce sont les fers de lance d’une démarche d’innovation réussie.

Une démarche d’innovation à coordonner et à animer

Compte tenu du nombre de personnes impliquées dans la démarche, il faut disposer aussi d’une équipe qui la coordonne et l’anime. Cette équipe, aux profils complémentaires, doit pouvoir accompagner les personnes qui émettent des idées et conduisent des projets et évaluer si ces actions sont pertinentes.

Dans des petites structures, cela peut être un binôme constitué d’un dirigeant et d’une personne opérationnelle connaissant bien l’entreprise. Dans les grandes, il est préférable d’avoir une équipe pluridisciplinaire pour traiter la diversité des projets.

Cette équipe doit réunir à la fois des compétences :

  • en organisation pour mettre en place et animer la démarche d’innovation,
  • de facilitateur pour accompagner les personnes qui ont des idées et qui portent des projets,
  • techniques pour savoir évaluer les projets et être force de proposition.

Les autres parties prenantes à associer

Enfin, l’ensemble des collaborateurs doivent pouvoir proposer des idées. Les bonnes idées peuvent provenir de tous les services de l’entreprise. Les initiatives sont à encourager à tous les niveaux.

En fonction des objectifs à atteindre, l’équipe doit aussi veiller à associer toute personne ou organisation qui s’avère indispensable au succès de la démarche. Cela peut être des partenaires stratégiques, des experts ou des instances particulières.

Les modalités pour les associer peuvent être très variables. Tout dépend de leur implication dans la démarche. Pour qu’ils interviennent au bon moment et pour s’assurer de leur disponibilité, il est préférable de formaliser au plus tôt leur adhésion à la démarche.

Une fois l’ensemble des parties prenantes indispensables à la démarche d’innovation identifié, il faut leur prouver son potentiel pour qu’il y adhèrent pleinement.

3. Prouver le potentiel de la démarche d’innovation

Le troisième objectif est de prouver le potentiel de la démarche d’innovation, afin d’avoir au plus tôt l’adhésion des bénéficiaires ciblés et cela avant sa mise en oeuvre.

Comment montrer la plus-value apportée par votre démarche d’innovation ? Comment s’assurer que les bénéficiaires ciblés y adhéreront ? Quels sont les bénéfices à en attendre pour l’entreprise ?

Il convient de montrer la plus-value apportée par votre démarche d’innovation, de valider avec les bénéficiaires ciblés la promesse qui leur être faite et de vérifier que les bénéfices à en attendre seront supérieurs aux coûts de mise en place et d’animation.

Une plus-value à montrer préalablement

Pour que les interlocuteurs de l’équipe qui coordonne et anime la démarche d’innovation y adhèrent, la première chose à faire est de leur montrer la plus-value à en attendre.

La plus-value généralement attendue d’une démarche d’innovation est de pouvoir :

  • développer une culture partagée de l’innovation pour remonter des idées, des solutions,
  • sécuriser, accélérer et faire aboutir les projets innovants avec succès,
  • faciliter la prise de décision des dirigeants et les arbitrages entre projets.

Pour valoriser cette plus-value, il faut que vous puissiez montrer en quoi elle permet de :

  • mieux prendre en compte les idées remontées,
  • garantir un taux de succès plus élevé des projets,
  • prendre de meilleures décisions sur le devenir des projets et sur les moyens à leur allouer.

Une promesse à faire valider par les bénéficiaires ciblés

Les attentes dans la démarche d’innovation dépendent notamment de la maturité de l’entreprise dans le management de projets innovants. Deux catégories d’entreprises se distinguent : celles qui débutent dans l’innovation et celles qui l’ont déjà intégrée dans leur culture d’entreprise.

Généralement pour les premières, la priorité est de développer une culture de l’innovation et d’avoir rapidement des success stories à présenter. Pour les secondes, leur but est davantage d’optimiser les résultats obtenus dans le management des projets innovants et de s’assurer que l’entreprise sera capable de s’adapter et se renouveler en permanence.

La promesse faite aux bénéficiaires ciblés doit tenir compte de ces attentes. Les bénéficiaires ciblés sont tous ceux qui ont un intérêt à ce que l’entreprise s’adapte et se renouvelle. Avant que la démarche d’innovation soit mise en oeuvre, ils doivent valider la promesse qui leur est faite.

Des bénéfices potentiels significatifs

C’est à travers les bénéfices qu’elle pourra en obtenir, que l’entreprise jugera in fine l’intérêt de mettre en place une démarche d’innovation. Pour elle, cela doit se traduire, à un moment donné, en augmentation du chiffre d’affaires, en économies réalisées ou en amélioration du résultat d’exploitation.

Au plan opérationnel, cela doit également se voir concrètement à travers le lancement de nouvelles offres ou la mise en place de nouvelles solutions, avec comme objectif d’obtenir des revenus supplémentaires ou de réaliser des gains de productivité ou des baisses de dépenses.

Les bénéfices que procurent une démarche d’innovation s’évaluent aussi, plus globalement, en termes d’image, de réputation, d’amélioration des conditions de travail ou d’attractivité. C’est ce que montre l’exemple d’Apple, entreprise reconnue pour sa capacité à innover.

Le lancement de l’Iphone s’est non seulement traduit en chiffre d’affaires supplémentaire, – le chiffre d’affaires global de la société a pu être multiplié respectivement en trois et huit ans par 2,5 et 10 -, mais a permis également à Apple de prendre le leadership du marché des smartphones et de pratiquer des prix plus élevés que ses concurrents.

Une fois la plus-value de la démarche d’innovation prouvée, il vous faut maintenant la mettre en oeuvre.

4. Mettre en oeuvre la démarche d’innovation

Le dernier objectif à atteindre est de co-construire une démarche d’innovation adaptée et de la généraliser à l’ensemble de l’entreprise.

Que faut-il faire pour avoir une démarche d’innovation adaptée ? Comment s’y prendre pour tenir la promesse faite aux bénéficiaires ? Comment généraliser la démarche d’innovation à l’ensemble de l’entreprise ?

Il convient de co-construire avec les collaborateurs la démarche d’innovation à mettre en oeuvre, avoir une organisation adaptée pour tenir la promesse faite aux bénéficiaires ciblés et généraliser la démarche d’innovation à l’ensemble de l’entreprise.

Une démarche d’innovation à co-construire

La première chose à faire est d’aller à la rencontre de l’ensemble des services de l’entreprise pour faire un état des lieux précis des initiatives et des projets innovants en cours. La seconde est de voir qui peut contribuer dès le départ à la démarche d’innovation.

Du point de vue de l’entreprise, un projet est innovant, s’il est nouveau pour elle et s’il contribue à sa vision stratégique. L’objectif est d’avoir rapidement suffisamment d’idées et de projets innovants pour s’adapter à son environnement et se renouveler.

Pour y parvenir, il est souhaitable d’avoir :

  • une plateforme participative, accessible à l’ensemble des collaborateurs pour remonter rapidement des idées intéressantes pour l’entreprise,
  • des ateliers collaboratifs avec les chefs de projet et leurs principales parties prenantes pour partager une vision commune des projets et de leur avancement, les aider à lever les points bloquants et co-construire pour chaque projet un plan d’actions partagé,
  • un portefeuille projets pour permettre aux dirigeants de suivre l’ensemble des projets innovants en cours et décider de la suite à donner aux projets et aux ressources à leur allouer.

Une promesse à tenir

Une démarche d’innovation demande du temps et s’inscrit dans la durée. Avant d’avoir des résultats, il faut émettre régulièrement un grand nombre d’idées et lancer de nouveaux projets. En effet, de nombreuses idées ne sont pas poursuivies et des projets peuvent à tout moment être temporairement ou définitivement arrêtés.

Pour y arriver, l’organisation à prévoir doit couvrir la veille, l’étude des attentes des utilisateurs ou des usagers, le prototypage de solutions, une instance de décision sur les projets en cours, l’industrialisation des solutions retenues et leur diffusion à grande échelle. C’est à cette condition que la démarche d’innovation peut tenir sa promesse.

Si des compétences se trouvent en interne, d’autres sont à chercher auprès d’experts ou de partenaires. Cela peut être le cas, par exemple, en design, en propriété industrielle ou au plan technologique. Pour trouver des idées ou des solutions, l’entreprise peut notamment s’ouvrir à des écosystèmes innovants dans des logiques d’open innovation.

Une démarche d’innovation à généraliser

Pour généraliser la démarche d’innovation à l’ensemble de l’entreprise, il faut que les collaborateurs partagent une même culture de l’innovation. Ils doivent disposer d’un référentiel commun et d’un temps suffisant pour s’impliquer dans la démarche d’innovation. L’entreprise doit clairement les inciter à y participer en leur expliquant l’intérêt qu’ils ont à y prendre part.

Avant que les collaborateurs contribuent à un projet innovant, il faut également les former au management de l’innovation. Il doivent comprendre le rôle qu’ils ont à y jouer et savoir à quel moment leur contribution peut faire la différence.

Pour finir, un comité d’évaluation doit se réunir fréquemment pour évaluer les nouvelles idées et des revues de projets sont à prévoir à intervalle régulier sur les projets innovants. Pour maintenir le dynamisme de la démarche d’innovation, l’entreprise doit aussi communiquer régulièrement sur les résultats qu’elle a obtenus.

En conclusion, si une démarche d’innovation demande du temps pour être mise en place, généralement entre deux et cinq ans, elle permet à l’entreprise de partager une culture de l’innovation commune, de s’organiser en conséquence pour innover avec succès et d’avoir toujours un temps d’avance pour s’adapter et se renouveler.

C’est ce qui fait que des entreprises prennent le leadership de leur secteur et deviennent des sources d’inspiration pour tout ceux qui les entourent.

Vous accompagnez dans votre démarche d’innovation

En tant que membre de l’Association pour le Management de l’innovation, nous vous accompagnons dans la mise en place de votre démarche d’innovation.

Notre vocation est de vous aider à vous organiser pour innover. Nous nous appuyons notamment sur la méthode Innover avec succès ©, développée en partenariat avec le cabinet de conseil en management de l’innovation COmind.

Pour davantage de précisions sur cet accompagnement, vous pouvez contacter Erik Emotte, Animateur et Formateur à l’Association pour le Management de l’innovation au 06 38 11 85 81 ou sous eemotte@organiserlinnovation.com.

4 réponses

  1. Innover Malin dit :

    Merci pour cet article intéressant et qui explique bien la démarche d’innovation.
    L’exemple de l’Iphone est intéressant. Il montre qu’Apple a su élargir sa vision au delà de l’ordinateur personnel en visant le cadre plus large du multimédia. Ce changement de vision a permis d’imaginer de nouveaux produits et services : I-Pod, I-Phone, App-Store, I-Tunes, …
    C’est aussi l’exemple de Michelin qui a su élargir sa vision au delà des pneus en visant le cadre plus large de la sécurité routière et du voyage : carte, guide, …
    Laurent du blog Innover Malin

  2. Erik EMOTTE dit :

    Bonjour Laurent,

    Merci pour votre commentaire.

    En effet, l’élargissement de son marché en créant de nouvelles offres à partir d’un savoir-faire éprouvé et des avantages exclusifs est le meilleur moyen de se développer.

    Apple a très bien su le montrer. Le point fort du concepteur de l’Iphone est la conception d’interfaces révolutionnaires qui rencontrent son public (la souris avec le Mac, la molette cliquable (click Wheel) avec l’Ipod et le multi-tactile (Multi-Touch) avec l’Iphone. La société a aussi une capacité redoutable à protéger ses innovations, plus de 200 brevets sur l’Iphone, même s’il est vrai que rapidement de nombreux concurrents viennent par la suite sur son marché.

    Mais bon, Apple reste une marque légendaire et peut ainsi se permettre d’avoir des prix défiants toute concurrence 😉
    Je publierai un article sur l’Iphone a la rentrée sur LinkedIn montrant comment Apple a su mener avec succès cet incroyable projet.

    A très bientôt.

    Erik, Animateur et Formateur AMI et Co-fondateur de COmind.

  3. Bonjour !
    Félicitations pour la clarté de votre présentation. J’aime le point qui concerne la vision stratégique a 5 -10 ans et l’idée que l’innovation vienne se nourrir de cette stratégie en terme de ressources et moyens et peut être aussi l’idée que l’innovation a cette capacité à challenger et nourrir la vision stratégique.
    Très intéressant merci!!

  4. Bonjour, merci et bravo pour cet article très clair, détaillé. Je suis complétement en phase avec le fait que l’innovation doit faire partie de la stratégie d’une entreprise et que les ressources internes doivent être impliquées dans cette démarche. Il est certain que les idées viennent souvent des collaborateurs à qui l’on ne donne pas l’occasion de s’exprimer, cela permet également de créer une cohésion d’équipe étonnante et l’émergence de nouvelles idées de développement pour l’entreprise. Il y a beaucoup de choses à dire et de dirigeants à convaincre -). Merci encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *